Bon Pour Un pain

281 – Jean-Claude THIERRY. Collection privée

Lire la suite ▸

Colonne de la Paix et aux Beaux-Arts

 

Lire la suite ▸

Bon Pour 1 Kilo de Pain Blanc 1916

Bonne Ville de Nîmes – Cabinet du Maire

Carton 1 – Collection Jean-Claude THIERRY

Lire la suite ▸

La Boulangerie du Domaine de Villarceaux

Commune de Chaussy (95-Val-d’Oise)

Une petite maison accueillant une ancienne Boulangerie,

datant du XVIème siècle, qui a la particularité d’héberger une source d’eau. 

Lire la suite ▸

Lire la suite ▸

LES PÂTISSERIES AU TEMPS DE LOUIS XIV

On lit dans le Magasin pittoresque de février 1851, p. 72, dans un article sur « Les rafraîchissements dans les bals de Louis XIV » :

« On pourrait croire que l’époque du grand roi, si resplendissante de luxe et de magnificence pour tout ce qui s’adressait aux yeux, ne l’était pas moins dans tout ce qui s’adressait au palais, et qu’elle s’étudiait autant à flatter le sens du goût que celui de la vue. Il n’en fut rien. Tous les livres qui traitent plus ou moins directement des mets servis sur les tables les plus riches de ce temps nous montrent qu’il pouvait y avoir souvent profusion, mais très rarement délicatesse ; force viandes, mais peu d’entremets, surtout de ces entremets qui atteignent par quelque côté au domaine de la pâtisserie et de la confiserie.

La pâtisserie de ce temps était généralement lourde, nous pourrions même dire grossière : un bourgeois de nos jours, qui rassemble chez lui quelques amis et donne soirée, garnit son buffet de friandises peu coûteuses, bien supérieures à celles, d’un haut prix, dont étaient surchargées les buffets royaux dans les bals et soirées de la cour. (…)

Gravure du Magasin pittoresque de février 1851 représentant un « valet portant des pâtisseries à un bal de la cour, sous Louis XIV, d’après un calendrier illustré du dix-septième siècle ».

Lire la suite ▸

Portraits de Région 2004 – Présentation de Pains

La France à Vivre

Carte Maximum premier jour

Carte Maximum – Jean-Claude THIERRY. Collection privée

Lire la suite ▸

Nous connaissons la médaille de l’Académie Culinaire de France sur laquelle se trouve le portrait du pâtissier des rois et roi des pâtissiers le grand Antonin Carême.

Cela me conduit à vous présenter de rares documents qui m’ont été confié par mon ami de l’Académie Culinaire et Disciple d’Escoffier, Yvon Lormier lors d’une de ses nombreuses visites à Moscou.

Lire la suite ▸

LES OUVRIERS BOULANGERS ALLEMANDS A L’ORIGINE DE LA BOULANGERIE AMERICAINE (1894)

En 1893 fut organisée à Chicago une grande exposition industrielle internationale. La France y participa en présentant certaines de ses productions. Le gouvernement envoya également sur place une délégation de 52 ouvriers industriels et agricoles. Ils visitèrent les grandes cités industrielles de l’Est américain et, de retour en France, produisirent leurs rapports, qui furent synthétisés et enfin publiés en 1894.

Lire la suite ▸

La France à Vivre – Le Pain Carte Maximum de 2004

17 – Jean-Claude THIERRY. Collection privée

Lire la suite ▸

Brigade de La Pâtisserie du Nord située, 12, boulevard de Denain, face à la Gare du Nord. (Paris).

 

« LA MEUNIÈRE ET LE MEUNIER » PAR JEAN BAPTISTE CLÉMENT

Lire la suite ▸

L‘Union de Limoges – Bon Pour un Kilog Pain Blanc (87-Haute Vienne)

Lire la suite ▸

Grand pain sous le bras et tailles à la main !

Les tailles ont déjà été évoqué sur le CREBESC crebesc/pain-taye/

Voici un beau portrait en pied du boulanger Coupé, décédé en 1903 à l’âge de 80 ans.

Picard la Fidélité, CPRFAD

 

Au milieu du XIXe siècle, un pâtissier parisien dont le nom est resté inconnu, créa une boutique près du théâtre du Gymnase dans le Xe arrondissement, 38, boulevard de Bonne-Nouvelle. Il y vendait une galette qui connut une extraordinaire célébrité.

Le théâtre du Gymnase en 1840

Lire la suite ▸