Timbre – Monnaie Chocolat Masson

255 B – Jean-Claude THIERRY – Collection privée.

Avers : * MASSON * / CHOCOLAT. Au centre M dans étoile flamboyante à dix branches, souligné de Bté S.G.D.G. Revers timbre 5 Cent vert/rouge. (Catalogue des timbres-monnaie par Docteur Pierre Broustine. p.59).

Le Timbre-monnaie. Un timbre-monnaie est un timbre-poste utilisé comme monnaie de nécessité, c’est-à-dire pour le paiement de biens et services autres que l’affranchissement postal, quand la monnaie officielle vient à manquer.

Histoire Les timbres-monnaie apparurent pour la première fois aux États-Unis pendant la guerre de Sécession, inventés par John Gault qui déposa un brevet le 12 août 1862 et qui furent utilisés jusqu’en 1876. En France, mais aussi en Belgique, c’est au début des années 1920 que le procédé se développa. En effet, outre la thésaurisation des métaux précieux, la Première Guerre mondiale avait été une grosse consommatrice de métaux stratégiques et les pièces de monnaie en cuivre et nickel vinrent à manquer. Des municipalités, des chambres de commerce et des commerçants firent alors frapper des monnaies de nécessité ; certaines entreprises commerciales fabriquèrent aussi des monnaies de substitution utilisant des timbres glissés à l’intérieur d’un support assurant leur publicité.

Voici quelques cartes postales et publicitaires anciennes, de nombreuses autres ont été émises sur différents thèmes : chromos, petits métiers parisiens, personnages, villes, humour, etc.

Le Monde illustré – Fabrication du Chocolat – Atelier de la Maison Masson.

Banquet Empereur Napoléon III. Gravure 1859.

Facture de 1924

Par Jean-Claude THIERRY

Envoyer un commentaire concernant : "Timbre – Monnaie Chocolat Masson"

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com