Saint Honoré Troyes 1920

Une très belle photographie de groupe, réalisée le jour de la Saint Honoré 1920 à Troyes, devant l’établissement, 2 place Juvenal des Ursins, de Madame PEYRUCAT, Mère des CBDD de Troyes, du 2 mai 1920 à septembre 1922.

Nous observons les trois nouveaux reçus de cette Saint Honoré, très gros bouquet à la boutonnière (deuxieme rang, les deux premiers en partant de notre gauche, et le dernier de ce même rang), nous observons aussi le drapeau des Compagnons boulangers du Devoir de la Cayenne de Troyes, orné des 4 fameuses lettres UVGT, tripointées, en fond, au dessus de la porte de l’etablissement, la couronne de feuillage et de fleurs, nommée bouquet, accrocher lors de la cérémonie rituelle précédant cette prise photographique, nommée « Pose du bouquet ».

Nous reconnaissons Francois MAGNAN, Angoumois l’Exemple de la Justice, célèbre Compagnon boulanger du Devoir du début du 20 eme siècle.(second rang, troisième en partant de notre gauche) avec écharpe d’honneur, remise par la Cayenne de Saumur en 1891.

Cette Saint Honoré, est ce que l’on peut nommer une Saint Honoré « Historique » ? Oui, en effet Roger MAGNAN (né le 12 juillet 1898 à Nantes)  le dernier fils de Francois MAGNAN, Angoumois l’Exemple de la Justice, qui fut blessé pendant la guerre (les deux autres fils de Francois MAGNAN sont tués lors des affrontement de tranchées de la guerre 1914-1918), sera reçu sous le nom de Nantais bon accord, en présence de son père (nous ne pouvons l’identifier sur cette photographie, mais un « air de ressemblance » existe entre Francois MAGNAN, Angoumois l’Exemple de la Justice et le premier compagnon se situant au second rang, en partant de notre gauche). Ce sont les Compagnons de Troyes qui reçoivent Roger Magnan, bien qu’il n’adhère apparement pas à cette Cayenne. Francois MAGNAN, vient spécialement de Paris accompagner de son fils pour la réception de celui ci. Ils étaient déjà venus quelques mois auparavant, mais arriver en retard, Roger Magnan n’avait pu être reçu.

Suite à cette réception, il est décidé en Assemblée générale des Compagnons boulangers du Devoir  de la Cayenne de Paris, le 27 mai 1920, et sanctionné en Assemblée générale du 22 juillet 1920, de radier Francois MAGNAN, Angoumois l’Exemple de la Justice, pour abus de pouvoir. Cette décision prise va précipiter les événements en vue de la fondation de la nouvelle société de Compagnons Boulangers Restés Fidèles au Devoir dit « Les Enfants de la Vérité », dont Francois MAGNAN, Angoumois l’Exemple de la Justice, est l’un des principaux fondateurs, sinon, le fondateur, mais ceci est une autre histoire…

Roger MAGNAN, Nantais Bon Accord, occupera le poste de Second en Ville de Troyes, de la Saint Honoré 1925 à la Toussaint 1926.

Laurent Bourcier, Picard la Fidélité, C.P.R.F.A.D.

Envoyer un commentaire concernant : "Saint Honoré Troyes 1920"

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com