PAIN Vodka

Selon une tradition russe, il est de coutume de mettre un verre de vodka (ou même de l’eau) et de le recouvrir d’un morceau de pain, quand quelqu’un meurt ou plus tard, le jour de son souvenir.

Ce souvenir du défunt est d’une durée de quarante jours, pendant ce temps la vodka a le temps de s’évaporer, on croit que tant que le verre n’est pas vide, l’âme du défunt est toujours sur la terre.  Ces quarante jours  font écho à l’Ascension célébrée quarante jours après Pâques,  marquant la dernière rencontre de Jésus avec ses disciples après sa Résurrection, son élévation au ciel. Elle symbolise un nouveau mode de présence du Christ, qui n’est plus présent physiquement dans le monde visible.

Le pain pose sur le verre devient un fil conducteur entre le monde matériel et le monde céleste où sont accueillit les âmes. Le pain  est ensuite donné  aux animaux ou émietté aux oiseaux.

Si la vodka ou l’eau ne s’est pas évaporée, elles sont simplement versées dans le sol au pied d’un arbres.

Cette tradition est également pratiquée lors d’une journée du souvenir, soit l’anniversaire de la mort d’un proche ou bien encore lors de la fête des morts, sur la sépulture.

Il est encore  de tradition, comme dans l’armée rouge auparavant, dans l’armée russe , lors du décès d’un frère d’armes, de poser sur la table un verre de vodka  recouvert d’une tranche de pain.

Laurent Bourcier, Picard la Fidélité, C.P.R.F.A.D.

Envoyer un commentaire concernant : "PAIN Vodka"