Boulangerie russe à Paris 1930.

Sans titre35

Sans titre35

Très belle façade d’une boulangerie russe dans Paris (IIIème arr.), vers 1930. (Paris en image)

Nous observons sur la vitrine a droite, l’inscription « Diplôme d’honneur, exposition internationale Paris » ; sur la vitrine a gauche, en langue russe : « On parle Russe ».

Il est aussi très intéressant de voir spécifier « Boulangerie pâtisserie mécanique », c’est l’époque ou le pétrissage a la main est véritablement abandonne, et cette abandon est présente a la clientèle, comme une véritable mesure d’hygiène. Il semblerait que  seulement 5% des boulangeries parisiennes possédaient des pétrins mécaniques avant 1914, pour  95% en 1931.

Un boulanger est représente avec son pétrin sur la vitre, avec une étrange tenue, ressemblant a une tenue de zouave.

Nous observons également une lyre qui semble être réalisée en pate levée.

Le boulanger Zoubrizky est surement un immigre russe, venu en France, lors de la révolution de 1917 qui donnera la mort a la famille Impériale russe, et naissance a l’Union Soviétique.

Laurent Bourcier, Picard la Fidélité, C.P.R.F.A.D. 

 

Commentaires concernant : "Boulangerie russe à Paris 1930." (2)

  1. Courtois Laurent a écrit:

    bonjour,

    le pantalon est une culotte ruse aussi appelée pantalon cycliste. Elle ressemble au sarouel des zouaves, sauf que les jambes sont bien indépendantes. D’ailleurs fin 1914, le sarouel a été remplacé par la culotte russe dans l’armée française.

  2. Laurent Bourcier a écrit:

    Merci pour cette tres interressante precision! 🙂
    Picard la fidelite

Envoyer un commentaire concernant : "Boulangerie russe à Paris 1930."