A la jeune France

En aout 1893, les Compagnons boulangers du Devoir de la ville de Blois, changent  de mère, quitte la rue du Vieux Port , pour un café situé au 62 rue Denis Papin, nommé « A La jeune France ». Les propriétaires sont Mr et Mme GIBAULT. Sur cette photo, devant leur café,  très certainement le couple GIBAULT  et leur fille.

Mr Gibault gravira, le 6 juillet 1906, les pentes de la Sainte Baume en compagnie de Fernand PEARRON, Blois plein d’honneur  C.B.D.D. ,  MARQUIS  Apollinaire,  Blois le soutien des couleurs C.B.D.D. et de BARDEL Eugene, Blois le triomphant C.B.D.D. .

Voici le message laissé par celui-ci sur le livre/registre des passages des Compagnons du Devoir à Saint Maximin/Sainte Baume :

« Gibault, Père des Compagnons boulangers du Devoir de la ville de Blois. Assistant ses enfants sur le Tour de France est de passage à la Sainte Baume le 6 juillet 1906, et dont il gardera avec ses enfants un précieux souvenir. »

Leur fille se mariera avec Henry DRUSSY, futur maire de Blois de 1941 a 1944, période douloureuse pour Blois (Blois subit deux bombardements, le premier allemand, en 1940 et le second américain en 1944).

Le café « A la Jeune France » existe toujours.

Laurent Bourcier, Picard la fidélité C.P.R.F.A.D.

Appréciez vous cet article ?

Envoyer un commentaire concernant : "A la jeune France"