L’explication du nom « triticum turanicum »

Plutôt qu’un errata, c’est une information post-publication que nous avons envie d’émettre ici.

Dans notre livre, page 173, j’émet la proposition que le blé turanicum aurait peut-être comme origine le nom de la ville de Tyr dans l’actuel Liban. Une nouvelle donnée vient rectifié cette hypothèse.

Je l’ai trouvée dans le livre « A la recherche du blé vivant », Roland Feuillas et Jean-Philippe de Tonnac publié en octobre 2022 chez Actes Sud, Roland Feuillas indique page 54, que Turanicum  » a son centre d’origine dans le Touran ».

Ce nom latin turanicum, provient donc du mot « Touran » reçu en iranien désignant une population d’Asie centrale à dominance turque et turcophone.

En tout cas, son nom actuel est le blé Khorasan, de la même dénomination que de trois provinces de l’est de l’Iran (les provinces Khorasan du nord, du milieu et du Sud) .

Khorasan veut dire (du coté du soleil levant, à l’est en somme), mais la région est bien plus vaste que les provinces perses, puisque elle englobe des villes et des régions afghanes (Kaboul, Kandahar) et ouzbèkes (Samarkand). Le Khorazan est géographiquement un peu le centre de ce qui se dénomme l’Asie centrale.

Le Touran étant plutôt au Nord du Khorasan.


303 vues