BOURAIL – Du 4 au 31 Octobre 2014

Bourail

Le Pain dans la Grande Guerre en Nouvelle Calédonie.

Dans le cadre du mois du patrimoine de la Nouvelle-Calédonie, à partir du 4 Octobre 2014 au Musée de Bourail

En partenariat avec le Musée de Bourail, la Boulangerie Pâtisserie du Village de Magenta, la Minoterie de Saint Vincent et l’association In Mémoriam.

0032

Bourail est une commune rurale située à 200km de Nouméa, au centre de la Calédonie, réputé pour sa production agricole, sa grande foire et son fameux rodéo.

Dès 1867, le gouverneur Charles Guillain, favorable à un bagne colonisateur, crée à Bourail un centre de colonisation pénale. Ainsi vers 1870, l’établissement de Bourail, qui compte près de 200 hommes condamnés ou libérés, prend son aspect quasi définitif avec l’achèvement de ses principales constructions : l’hôtel du Commandant, le pénitencier des femmes et le magasin des subsistances notamment. Ce dernier, appelé aussi magasin aux vivres ou magasin central, est le lieu où les nouveaux titulaires d’une concession agricole viennent chercher habillement, couchage et ravitaillement provenant de Nouméa, dont la distribution leur était gratuite durant les trente premiers mois.

 

Suite à l’arrêt des convois de bagnards, le bâtiment passe dans les mains de différents propriétaires à partir de 1910. Après le cyclone de 1932, il est provisoirement transformé en internat et la messe y est parfois dite. Puis, en 1938, il devient la Fromagerie de la société fromagère La Néra. Durant le conflit de la Seconde Guerre mondiale, la production fromagère décline progressivement au profit de l’agriculture et de l’exploitation de la viande bovine, jusqu’à la fermeture de l’établissement en 1949.

Racheté par le Territoire en 1966, le bâtiment est utilisé par les services vétérinaires jusqu’en 1978.

Sans titre5

Deux ans plus tard, l’édifice est classé au titre des monuments historiques, puis restauré entre 1984 et 1986, date de l’ouverture du musée.

Sans titre6

La plus belle pièce du Musée est une des deux guillotines qui ont officié pendant de nombreuses années jusqu’en 1940.

Sans titre7

Pour l’inauguration de l’exposition et l’ouverture du mois du patrimoine en Nouvelle-Calédonie, Emmanuel Cesteré, Toulousain Coeur Sincère, Compagnon pâtissier resté fidèle au Devoir, chef-propriétaire de la Boulangerie Pâtisserie  du Village de Magenta rallumera le four a bois qui se situe à  côté du musée et de nombreuses cuissons de pain du soldat seront réalisées. L’exposition sera ouverte aux scolaires et aux familles. Un livret réalisé par l’Association In Memoriam permettra une visite ludique au jeune public.

2 commentaires

  1. CESTERE août 31, 2014 4:47   Répondre

    Bonjour,
    impatient en effet de commencer ces expositions sur le territoire, et surtout de faire partager le magnifique travail qui à été fait par les concepteurs de celle ci.
    Quel plaisir aussi de pouvoir rallumer ce four du musée de Bourail, avec quelques anciens boulangers dont Yves en particulier et de partager le fruit de notre travail avec les visiteurs .
    E.CESTERE
    TCSCPRFAD

  2. MuseedeBourail septembre 23, 2014 5:32   Répondre

    Bonjour !
    Nous sommes en train de monter l’exposition au musée de Bourail. Nous venons de découvrir les panneaux. C’est magnifique ! Quel beau travail… certains panneaux sont très émouvants… Voilà un bel hommage à la France !
    Catherine

Laisser un commentaire