AGEN – Du 5 juin au 3 juillet

Affiche-40x60-Agen3 Place de Verdun

Inauguration “Le Pain dans la Grande Guerre” Agen, archives départementales, 5 juin 2015.

Pierre Camani Président du Conseil départemental Sénateur de Lot-et-Garonne

ont le plaisir de vous convier à l’inauguration de l’exposition « Le pain dans la Grande Guerre »

le vendredi 5 juin à 17 h 00 aux Archives départementales, 3 place de Verdun à Agen

Catherine Joffroy Vice-présidente en charge de la Culture, du Sport, de la Jeunesse et de la Vie associative

Sans titre2

C’est le vendredi 5 juin 2015, que fut inaugurée l’exposition : « Le pain dans la Grande Guerre », dans l’hôtel prestigieux des archives Départementales d’Agen.

Mais avant de procéder aux usages de l’inauguration, Monsieur Stéphane Capot, directeur des archives Départementales et sa collaboratrice, Isabelle Brunet, avaient souhaité proposer une balade urbaine, dans le quartier ! C’est donc avec l’aimable participation de Madame Alexandra Ribon, membre du CEDP 47, qui, sous un soleil de feu, nous conta avec passion l’histoire d’Agen, telle qu’elle était en 1914.

Sans titre3

L’hôtel des archives Départementales, se trouve place de Verdun, à Agen ! Quoi de plus naturel, un tel endroit pour une exposition de cette qualité !

A signaler qu’une stèle signale la plantation d’un chêne en 1984 en souvenir de la Grande Bataille de Verdun.

Sans titre4

La Place de Verdun, a un passé prestigieux avec la construction d’un séminaire vendu à la Révolution, puis redevenu séminaire en 1817. Tout à côté se trouvait le couvent des Carmes, qui fut transformé en caserne en 1824. C’est de cette caserne que partit le 150ème Régiment d’Infanterie, pour le front, le 30 juillet 1914. La Tour de la Poudre se trouvant à proximité nous fut également présentée.

Puis la place du Gravier, où il nous fut expliqué l’instance activité commerciale qui régnait à cette époque sur les bords de la Garonne.

Cette balade, fort bien commentée était agrémentée d’un jeu permettant un lot surprise ! Qui se révélât être un magnifique pain fabriqué selon les méthodes de panification de l’époque ! Ce fût une merveilleuse initiative !

Puis, Madame Ribon nous donna quelques chiffres : 27 boulangeries étaient en exercice en 1914. Elle nous cita l’importance du pain dans l’alimentation de l’époque et fit découvrir l’usage des tickets de rationnement, qui avaient pour conséquence de priver considérablement ce précieux aliment.

Avant de passer à l’inauguration proprement dite, permettez un petit résumé très succinct, de l’histoire du 150ème R.I.

Parti d’Agen, le 30 juillet 1914 en train, ce régiment était composé essentiellement de paysans du Sud-ouest, mais surtout du Lot et Garonne. Ces hommes travailleurs, courageux, rendurcis par les durs travaux agricoles de l’époque, s’adaptant à tous les temps, constituaient un effectif militaire idéal. Ce régiment essuiera le baptême du feu le 21 aout 1914 dans la vallée de la Crusnes. S’ensuivront bien évidemment de nombreux et épouvantables combats, et subiront des attaques incessantes de l’ennemi ! C’est ce valeureux régiment, mais très probablement pas seul, qui stoppera les Allemands le 10 septembre, qui se traduira par une bataille décisive, désormais inscrite dans l’histoire de France : « LA BATAILLE DELA MARNE » ! Puis en 1916, il combattra avec un courage inouï à la Bataille de Verdun, laissant des centaines de morts sur le Champ d’Honneur ; par la suite, à bien d’autres batailles s’inscrira à l’actif de cet illustre régiment. 5 000 hommes du Sud-ouest, ont donné leur vie sous le drapeau de ce régiment dans le conflit 14/18. Il recevra 5 citations, plus le droit de porter la fourragère ! Et certainement d’autres décorations !

La caserne, n’existe plus de nos jours ! Les bâtiments extérieurs sont intacts, la preuve nous est fournie par des cartes postales anciennes. Ces murs, abritent désormais la Citée Administrative.

Sans titre5

Monsieur Stéphane Capot Lors de son discours de bienvenue

A 17 heures, Monsieur Stéphane Capot recevait un public nombreux et très intéressé par l’exposition. Madame Brunet, qui a participé avec beaucoup de gentillesse et d’attention à la réalisation de l’exposition, était absente en raison du décès d’un proche membre de sa famille. Monsieur Capot expliqua avec minutie tous les tableaux exposés, et s’attarda plus particulièrement à celui qui commémore le souvenir de Madeleine Daniau, la petite boulangère d’Exoudun.

Sans titre6

Mr Capot donnant les détails nécessaires sur le contenue d’une très belle vitrine.

Ensuite, Madame Catherine Joffroy, Vice-présidente en charge de la Culture, du Sport,

de la Jeunesse et de la Vie associative au Conseil Départemental du Lot et Garonne, prit la parole et félicita les auteurs de cette magnifique exposition ! Elle souligna avec beaucoup de talent l’idée originale de présenter le pain comme symbole rassembleur.

Sans titre7

Allocution de Madame Catherine Joffroy

Sans titre8

Pain de guerre exposé

Ensuite, le Colonel Ruffier-Monet, Délégué Général du SOUVENIR FRANÇAIS du 47, prit la parole et exprima sa grande satisfaction de participer à cette émouvante exposition. Il cita entre autres ses souvenirs d’enfance, que ses parents lui inculquèrent en respectant le pain, aliment sacré !

Sans titre9

Le colonel Ruffier et son épouse au coté de Mme Geoffroy.

A souligner que le Syndicat des boulangers du Lot et Garonne était représenté par une dizaine de ses membres et qu’il offrit une riche variété de pain qui furent par la suite consommés lors du lunch très gentiment offert par Monsieur Stéphane Capot, Directeur des Archives Départementales.

Sans titre10

Délégation du Syndicat des boulangers du Lot et Garonne

Sans titre11

Alain Boucherès Agenais la Tolérance C.B.

2 commentaires

  1. Laurent Bourcier juillet 30, 2015 6:12   Répondre

    Etant donne son succes, l’exposition Le Pain dans la Grande Guerre joue les prolongations aux archives departementales du Lot et Garonne (Agen) jusqu’au 15 aout!

  2. Colonel Ruffier Monet août 28, 2015 6:59   Répondre

    remercie543

Laisser un commentaire