Troyes, réception de Noël 1942.

Sans titre5

Cette réception revêt deux cachets très particuliers, le premier est qu’elle a lieu en pleine occupation allemande et de plus en zone occupée ! Ce qui oblige a revoir les conceptions contemporaines sur les rapports entre l’occupant allemand et les compagnonnages… En effet, l’étude de différents documents d’époque nous permet désormais d’affirmer que les compagnonnages n’ont pas été particulièrement inquiété par l’occupant allemand, mais principalement par les différents service de police française…

Le second cachet particulier est que cette réception sera la dernière de la Cayenne de Troyes, cette Cayenne se mettant en sommeil en 1945 par manque d’adhérents, le fait que l’Association ouvrière n’y installe pas de siège après guerre a du aussi participer à l’extinction définitive de cette Cayenne…

 Sans titre5

A noté que les jeunes reçu ne portent pas leurs couleurs à la boutonnière.

Au premier rang, de gauche à droite : Non identifié, les quatre jeunes reçus Jean BENJAMIN, Polonais le Fier Courageux; Henri GAUCHOT, Champagne l’Ami des Compagnons ; Gabriel MALTAVERNE, Champagne Coeur Humain, Robert WALOCH-BOLESLAV, Polonais la Fierté du Devoir, le rouleur Alain LECLEACH, Breton la Belle Pensée.

Au second rang : René EDELINE, Tourangeau la Franchise, Gilbert BERNARD, Bordelais la Penséenon identifié, Rene BESSUAND, Manceau le Décidé de Bien Faire, Eugene PATARD, Provençal Va de Bon Coeur.

Au troisième rang : René DEUX, Parisien la Franchise, non identifié, Laurent KOSIKI, Polonais le Laborieux, Alfred WATTIER, Dijonnais le Divertissant.

 Sans titre6

Les quatre jeune reçus, cette réception sera la dernière de la Cayenne de Troyes…

Sans titre7

« Tenant sa petite soeur par la main… » devant les ruines des combats et la Patisserie R.Dorche.

 Troyes, Les combats de la libération, 25 -27 aout 1944.

Laurent Bourcier, Picard la Fidélité C.P.R.F.A.D.

Envoyer un commentaire concernant : "Troyes, réception de Noël 1942."