Oeuvre du pain quotidien, croix rouge.

Sans titre1« Oeuvre du pain quotidien », croix rouge, Genève.

Lors de la première guerre mondiale, la croix rouge, dont le siège est à Genève, organisent des envois de pains pour les prisonniers. Pour beaucoup, c’est le seul colis qu’ils reçoivent …

Ce sont des femmes volontaires qui travaillent durement et bénévolement qui ouvrent pour apporter un peu de réconfort aux poilus derrière les barbelés des camps de prisonniers.

Sans titre2

Bénévoles dans les locaux de la Croix Rouge de Genève a l’emballage de ce pain précieux. (Coll. L.Bourcier)

Sans titre3

L’emballage de biscuit, de tabac, de conserves, nous observons dans la pièce du fond, les grandes quantités de pain qui sont expédiés. (Coll.L.Bourcier)

Sans titre4

Sans titre5

“Pour nos prisonniers 1914-1918”

Sans titre6

Certains prisonniers ont la chance d’avoir un parrain ou une marraine, personne volontaire qui lui écrit, lui envoie des aliments et tout ce qui peut réconforter un homme prisonnier pendant plusieurs années, des fois quelques mots postés suffisent…

Sans titre7

Nous voyons aussi des actions de solidarités afin de permettre aux soldats au front de rentrer en permission.

Sans titre8

 Laurent Bourcier, Picard la Fidélité, C.P.R.F.A.D.

Envoyer un commentaire concernant : "Oeuvre du pain quotidien, croix rouge."