Le roi du gâteau

C’est dans un petit recueil de chansons imprimé en 1832 et intitulé Chansons patriotiques et autres, par le poète quasi inconnu Jules Watremez, que figure cette chanson d’actualité.  
Elle nous raconte ce qui se passa lors d’un dîner d’Epiphanie entre un vieux mari, sa jeune femme, et l’amoureux de cette dernière. A l’insu du mari jaloux et passablement ivre de champagne, sa femme déposa la fève dans le verre de l’amant, qui fut donc proclamé roi. Le mari finit par rouler sous la table et les amants purent donner libre cours à leurs désirs… Et plus tard naquit un bébé… l’héritier du roi du gâteau !

LE ROI DU GÂTEAU

Air : du Vaudeville de l’Héritière ;
Ou : Je partis simple militaire.

En dépit d’un jaloux sévère,
La jeune épouse de Sylvain,
Mettant la fève dans mon verre,
Hier me créa souverain ;
Comme je caressais ma reine,
Sylvain se grattait le cerveau,
Et maudissait la souveraine
De m’avoir fait roi du gâteau. (ter.)

Après avoir d’un vieux Champagne
Fait sauter cinq à six bouchons,
Le jaloux, battant la campagne,
Entonna quelques gais flonflons.
Le nectar était délectable,
L’imprudent le buvait sans eau,
Si bien qu’il roula sous la table
En chantant le roi du gâteau !

« Le nectar étai délectable, / L’imprudent le buvait sans eau… »
(tableau Le roi boit ; atelier de Jacob Jordaens, milieu du XVIIe siècle)

Ma voisine aimable et jolie,
Après la chute de l’époux,
Ivre d’amour et d’ambroisie,
Me tint les discours les plus doux ;
Quand un vieux mari dort paisible
Bien lesté du jus du tonneau,
Auprès de sa femme sensible
Heureux qui tire le gâteau !

Dans quelques mois, quand d’être père
L’heureux Sylvain sera certain ;
Comme ami de sa ménagère,
Je suis sûr d’être le parrain ;
Ma couronne est héréditaire :
De cet enfant le sort est beau ;
Car je lui léguerai, j’espère,
Le sceptre du roi du gâteau.

Mes amis, sur une galette
Si j’ai composé ces couplets,
Le seul but de ma chansonnette
Est de divertir mes sujets ;
Qu’elle vous semble faible ou bonne,
Et mon refrain vieux ou nouveau,
En souverain, je vous ordonne
D’applaudir le roi du gâteau.

LA ROYAUTÉ DE LA FÈVE
– Qu’est-ce qu’il a votre papa ? mon enfant.
– Madame, il a été roi ! (dessin de Cham, vers 1875).

Envoyer un commentaire concernant : "Le roi du gâteau"

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com