Eurysaces le boulanger

eury1

Le tombeau d’Eurysaces à Rome

Le tombeau d’Eurysacès est un monument funéraire érigé à proximité immédiate et à l’extérieur de la porte Majeure, à Rome, en l’honneur du boulanger Eurysacès ou Eurysace et de son épouse Atistia, vers 30 av. J.-C.

Ce tombeau de Marcus Vergilius Eurysaces, le boulanger est certainement le plus grand et le mieux préservé des monuments funéraires de Rome, construits pour un homme émancipé. Il est dédié autant à ce dernier qu’à la profession de boulanger.

Ce monument été redécouvert en 1838, sous un bastion défensif du temps d’Honorius, lorsque le pape Grégoire XVI a voulu rendre au paysage son aspect de l’époque d’Aurélien. La tombe s’est alors révélée être celle d’un boulanger nommé Eurysacès, vraisemblablement un affranchi ayant fait fortune.

C’est un édifice de forme trapézoïdale, constitué de travertin, avec des éléments décoratifs évoquant des mesures à grain ou des récipients pour la fabrication du pain sur les trois côtés subsistants, avec l’inscription répétée : « Est hoc monumentum Marcei Vergilei Eurysacis pistoris, redemptoris, apparet. Cela veut dire : « Ceci est le monument de Marcus Vergilius Eurysaces, boulanger, entrepreneur et appariteur ».

Il apparaît que le boulanger était un fournisseur officiel exerçant probablement des fonctions subalternes auprès d’un magistrat, d’un prêtre ou de quelque personnage d’importance.

eury2

L’urne en forme d’auge à pain conservée au Musée national des Thermes contenant les cendres de son épouse.

La frise sculptée en bas-reliefs qui ceint la partie supérieure du monument, montre les différentes opérations de fabrication du pain : pesée et mouture du grain, tamisage de la farine, pétrissage de la pâte, découpe et cuisson des pains.

wikipedia.org

Envoyer un commentaire concernant : "Eurysaces le boulanger"