Dubois, les Tourangeaux.

Sans titre1

Dubois Henri,  Tourangeau  l’Amour du Travail et son fils  Camille, Tourangeau Beau Désir.

Henri Marie Auguste DUBOIS est né à Loches le 31 octobre 1872, il  vécu certainement au Perreux sur Marne (94), en 1908,  lieu et année de naissance de son premier fils, Henri ne le 17 janvier.

Henri DUBOIS  est reçu Compagnon boulanger  à Tours à la  Pâques 1910, sous le nom de Tourangeau l’Amour du Travail.

Sans titre2

Henri DUBOIS, Tourangeau l’Amour du Travail, premier rang, 7 eme assis en parant de la gauche. (Coll. privée)

En 1911, à Tours, fait partie des membres -avec le Compagnon boulanger Gustave HERAULT, Tourangeau Coeur Loyal– de la commission d’organisation de la fête Compagnonnique du 24 septembre 1911.

Sans titre3 Sans titre4

En 1912 né un autre fils, Camille qui épousera la profession de son père, mais aussi le Compagnonnage du Devoir.

Au sein de la société des Compagnons boulangers de la ville de Tours, il occupe entre autres, les fonctions de Premier en Ville (président) en aout 1914, juin 1920 et 1933.

Sans titre5 Sans titre6

Saint Honoré, Tours 1935. Ce jour Madame JOYEUX épouse de Poitevin la Tranquillité, Compagnon cuisinier des Devoirs unis reçoit des mains Gustave HERAULT, Tourangeau Coeur Loyal sa couleur blanche de fonction de Mère des Compagnons boulangers du Devoir de la ville de Tours.

Sans titre7

Henri DUBOIS, Tourangeau l’Amour du Travail.

Sans titre8

Camille DUBOIS, Tourangeau Beau Désir.

En 1931, Henri DUBOIS, Tourangeau l’Amour du Travail est employé à Tours chez un certain Grangère ou Frangère, quai du Port Bretagne, il est domicilié rue Emile Zola avant 1939 (sa maison sera détruite pendant la guerre).

Sans titre9

En 1938

Sans titre10 Sans titre11

Saint Honoré Tours 1939.

Il  décédé le 14 octobre 1950 à Châtellerault.

Son fils, Camille est  né le 19 aout 1912 a Tours, reçu Compagnon boulanger à l’Assomption 1930 à Tours sous le nom de Tourangeau Beau Désir. Lors de la Saint Honoré 1935, il reçoit des mains du Premier en Ville de Tours,  Emilien COTET, Poitevin le Courageux, le diplôme d’honneur de la société des Compagnons boulangers du Devoir (sera remis également un diplôme d’honneur a Gustave HERAULT, Tourangeau Coeur Loyal)

Il épouse Helene GORNEAU de Saint Jean Bonneval (10) en octobre 1937. Cette union donne naissance à une fille, Suzanne Lucie, (née à Saint Jean de Bonneval 1939), et  un fils Gérard.

Sans titre12Sans titre13

Tourangeau Beau Désir prononce un discours à l’enterrement de la Madame LARCHER, Mère des compagnons boulangers de Troyes, à Troyes en 1939.

Sans titre14 Sans titre15

Saint Honoré 1937 à Troyes, Tourangeau Beau Désir avec en main la canne de Rouleur, fonction qu’il occupe à partir de cette date  jusqu’à septembre de la même année.

Sans titre16

Elois MALLET, Agenais Sans Reproche, et Camille DUBOIS, Tourangeau Beau Désir, deux grands « frères », avant de partir au service militaire. (Archives famille Mallet).

Puis la guerre 39 – 40…

Sans titre17

Médaille commémorative de la bataille de la somme.

Sans titre18

Croix de guerre avec Etoile de bronze.

Sans titre19Sans titre24

Tourangeau Beau Désir décéda le 4 octobre 1992 et fut inhumé le 7 octobre 1992 au cimetière de Saint Jean de Bonneval.

Descendant  fils et fille  de Camille :

DUBOIS Gérard et Pierre et Suzanne Billerey sont également fille et gendre de Camille à Saint Jean de Bonneval

 

Différentes identifications de la photographie de la saint Honoré 1935 à Tours:

Sans titre20

Madame JOYEUX, mère des Compagnons boulangers du Devoir, 11 rue de la serpe.

Sans titre21Emilien COTET, Poitevin le Courageux. Sans titre22

Gustave HERAULT, Tourangeau Coeur Loyal.

Sans titre23Jules BOUCQ, Poitevin l’Ami du Travail.

Laurent Bourcier, Picard la Fidélité C.P.R.F.A.D.

Commentaires concernant : "Dubois, les Tourangeaux." (2)

  1. Laurent Bourcier a écrit:

    Madame Sandrine Dubois, arrière-petite-fille de Tourangeau l’amour du travail, nous a envoyé, suite à la parution de cet article, ce petit courrier qui nous encourage a continuer sur cette voie de la Mémoire :

    « C’est formidable, merci encore pour votre travail et vos échanges avec
    moi-même et mon papa. Il ne savait pratiquement rien à ce sujet sur son
    grand-père et grace à vous nous avons appris énormément. Il va bien
    falloir que je finisse par percer le mystère de la tombe que vous m’avez
    demandé de photographier et que, hélas, je n’ai toujours pas trouvé car
    je vous dois bien un bon remerciement en échange de tout ce que vous
    avez fait pour nous ».
    Cordialement.
    Sandrine.

    PS du CREBESC : La tombe en question est celle de la Mère des Compagnons boulangers de l’Union Compagnonnique, Madame Richoux qui à été inhumée dans un cimetière de Nantes le 3 décembre 1931 au cimetière de la Bouteillerie.
    Une grande biographie sera publié en septembre à son sujet.

  2. Patrick Le Tohic a écrit:

    Bonjour,
    Je découvre ce site et suis très heureux de voir qu’il existe encore des descendants d’Henri Dubois !
    Je suis l’arrière-arrière-petit-fils d’Henri (« Tourandeau, l’ADT »).
    Si Mme Sandrine Dubois, ou toute autre personne, veut bien me contacter, n’hésitez pas, j’habite près de Tours et , sans être Compagnon, je susi encore en contact avec nombre de CompComp de Tours et pourrai vous fournir d’autres infos !
    Cordialement,
    Patrick Le Tohic, descendant du Comp. « Tourangeau, l’ADT »
    06.36.74.33.86

Envoyer un commentaire concernant : "Dubois, les Tourangeaux."