Conduite au Musée en 1968

Conduite au Musée du Compagnonnage de Tours

L’inauguration du Musée du compagnonnage eu lieu le 31 mars 1968 accompagné de grandes festivités compagnonniques, Alain BOUCHERES, Agenais la Tolérance, Compagnon boulanger resté fidèle au Devoir présent ce jour là, nous fait parvenir cinq photographies (collection personnelle) de la conduite qui eu lieu de la Place des Halles, au Musée et du Musée à l’Hôtel de Ville de Tours.

Vous allez nous dire, mais pourquoi parler d’une conduite a laquelle de nombreux corps d’état compagnonniques ont participé, dans notre Centre de Recherche et d’Etude de la Boulangerie et ses Compagnonnages ?

Et bien simplement, parce que ce jour là, en remerciement pour l’engagement, dans ce projet de Musée, des Compagnons boulangers et pâtissiers, à titre personnel (en particulier Emilien COTET, Poitevin le Courageux, de la Cayenne de Tours) et à titre collectif (ce qui n’était pas une mince affaire étant donné que Jean Bernard, premier conseiller de l’AOCDD, voyait l’ouverture de ce musée d’un sale oeil, un musée du Compagnonnage ne pouvant correspondre à la ligne de conduite qu’il s’était fixe au sein de l’AOCDD, celle d’un Compagnonnage rénové, moderne, débarrassé  d’un soi-disant côté poussiéreux).

Ce projet devenu réalité,  fut mené à bout de bras par Monsieur Roger LECOTTE, et ce dernier, insista pour ce que « les chiens blancs » dont il avait reçu le soutien soit en tète de cette conduite, à l’ « Honneur ».

De la rue des Halles au Musée du Compagnonage, Jean PEBAYLE, Bordelais l’Enfant Cheri, C.B.D.D. en tête, écharpe d’honneur sur la poitrine, derriere lui, Armand  JOUMAS, Tourangeau la Constance , C.B.D.D., derrière lui,  Claude ROMIAN, Tourangeau l’Ami du Tour de France, C.P.D.D. ( R.F.A.D.  en 2011)

Le départ de la cour du cloitre Saint Julien, rouleur de l’Union Compagnonnique en tête.

Rue Nationale, en tête de la colonne de droite avec chapeau sur la tête, Emilien COTET, Poitevin le Courageux, en tête de la colonne de gauche, Jean PEBAYLE, Bordelais l’Enfant Cheri.

Place Jean Jaurès.

De gauche à droite, les aspirant boulangers, Alain BOUCHERES, dit Agenais (futur Agenais la Tolérance, C.B.D.D .; RFAD en 2011), derrière lui, Lionel CHARRIER, dit Vendéen (futur Vendéen Cœur Fidèle C.B.D.D.), derrière lui, Gilles CHOPIN, dit Vendéen A.B.D.D. (futur Vendéen le Dévoué C.B.D.D.)

Cette conduite fut l’une des plus grande qu’est connu Tours lors de la seconde moitié du 20 ème siècle, avec celle des Compagnons boulangers et pâtissiers du Devoir en 1964, pour le centenaire du décès de la « bonne mère Jacob ».

En 1911, une très grande conduite fut aussi organisée, pour l’inauguration d’un premier Musée du Compagnonnage à Tours (fermé entre les deux guerres), de nombreuses cartes postales furent éditées pour l’occasion.

Laurent Bourcier, Picard la Fidélité, C.P.R.F.A.D.

Commentaires concernant : "Conduite au Musée en 1968" (2)

  1. Laurent Bourcier a écrit:

    Une nouvelle information qui nous vient d’Alain Bouchères, Agenais la Tolérance, C.B.R.F.A.D.
    Sur la premiere photographie, à l’extrême droite, en tête de la seconce colonne, Jean-Claude Augey, Bordelais la Sincérité.
    Merci
    Picard la Fidélité, C.P.R.F.A.D.

  2. Boucherès Alain Agenais la Tolérance CBRFAD a écrit:

    Mon cher Picard la Fidélité,

    Ton travail de recherche sur l’inauguration du Musée du Compagnonnage à Tours le 31 mars 1968, ne me rajeunit pas!
    Il est trés bien présenté, cependant j’ai 2 remarques à souligner. Il me semble important, par respect, de mentioner le nom compagnonnique du Compagnon Jean bernard, ce fût un grand homme du Compagnonnage, et l’expression « sale oeil » est tout de même excessif.
    Néanmoins, tu as oublié de citer un instant qui fût troublant: C’est celui du message qu’il donna, que les Compagnons du Devoir ne participent pas à la Chaine d’Alliance qui devait clôturer l’inauguration dans les salons de la mairie de Tours! Personnellement, j’ai toujours considéré ce geste maladroit, mais il faut remettre les choses dans le contexte de l’époque… Tout était compliqué! Et c’est là, que j’ai toujours admiré la patience, mais aussi la détermination de Monsieur Roger Lecotté! Il reste pour moi, un grand Monsieur que j’ai rencontré dans ma vie. Toutefois je tiens à mentionner que l’ensemble des Compagnons du Devoir de toutes corporations respectèrent la consigne, seuls les Chiens-Blancs refusèrent et participèrent trés fraternellement à cette chaine d’Alliance, qui reste pour moi, l’une des plus belle à laquelle j’ai participé.
    Ensuite le terme de « conduite ». Je pense que ce terme est mal approprié, j’aimerai lire « défilé », c’est du moins ainsi que j’ai toujours entendu parler nos Anciens!
    Sinon, bravo et bon courage Picard la Fidélité!
    Agenais la Tolérance
    CBRFAD

Envoyer un commentaire concernant : "Conduite au Musée en 1968"