SOCIÉTÉ DES COMPAGNONS BOULANGERS, PÂTISSIERS RESTÉS FIDÈLES AU DEVOIR

Tour de France Inside

Tour de France Inside est la rubrique de témoignage de nos itinérants.

Un résumé et ressenti des villes où ils sont passés et de celle en cours.

Brice Wurtlin

J’ai commencé mon Tour de France il y a presque deux ans maintenant dans la drôme à Valence.
J’ai été accueilli par le Pays Lefort qui m’a récupérer et prit en charge dès mon arrivée.

Il m’a fait faire la connaissance de Dauphiné Honorin, compagnon boulanger qui sera dès lors mon patron. J’ai vécu en appartement avec le pays Claparede pendant un an dans la ville même de Valence.

Nous travaillions tous deux chez le Pays Honorin. Il y a avait aussi le pays Limousin compagnon boulanger qui travaillait avec nous. Cette année fut très enrichissante professionnellement parlant puisque j’avais le laboratoire à disposition, je faisais régulièrement des essais avec le pays Claparede.

Je fis aussi mes premiers pas dans un siège compagnonnique, c’est à Lyon que je me rendais dès que je pouvais afin de passer du temps avec les pays et coteries qui y résidaient. J’ai aussi fais la connaissance de Notre Mère Vernet, mère des Compagnons Charpentiers des Devoirs. J’ai pu voir comment se déroulaient les repas en semaines et ceux du week-end.
C’est cette année que je suis devenu aspirant à la suite d’une demande que j’ai faite et d’un travail donné que j’ai réalisé chez le pays Honorin.

Ma deuxième ville sera celle de Bordeaux, en attendant que le siège ouvre, le pays Leynaud m’a accueilli chez lui.
J’ai travaillé chez le pays Lachenal d’août à fin Avril. Le fait que l’année ne se déroulait pas correctement sur certains points, j’ai décidé de quitter cette entreprise et d’en trouver une autres pour la fin de l’année.
C’est donc au « Mama Shelter » que je travaille actuellement.

Ces mésaventures m’ont permis de me rendre compte des erreurs que j’avais commises au cours de l’année c’est pour cela que je veux me reprendre en main.

Pays Brice Wurtlin dit Alsacien, aspirant pâtissier resté fidèle au Devoir.

Envoyer ci-dessous votre question :

Menu